google-opossum

Google « Opossum » : le SEO local mis à jour

Le Zoo de Google s’agrandit ! « Opossum », est le nom de la récente mise à jour de l’algorithme de recherche locale Google. Bien que ses spécificités seront mieux connues d’ici quelques mois, il semblerait qu’elle ait d’ores et déjà affecté quelques résultats locaux, notamment sur Google Maps.

Zoom sur 5 changements majeurs de ce nouvel algorithme.

Une concurrence accentuée entre « voisins »

En clair, si deux entités partagent une même adresse et exercent une activité similaire, bien qu’il s’agisse d’entreprises distinctes, Google ne proposera à l’internaute qu’un de ces résultats dans son moteur de recherche. Appliquant des filtres pour récompenser les entreprises dont les données (d’emplacement notamment) sont particulièrement bien renseignées, il s’agit alors de se distinguer par un contenu pertinent et optimisé, au risque de perdre en visibilité.

Du renouveau pour les entreprises en limite de ville

De nombreuses entreprises situées à l’extérieur des limites géographiques d’une ville ont souffert des recherches locales incluant le nom de celle-ci, bien que leur business en dépendait. Depuis la mise à jour, moins de poids est donné à l’adresse physique réelle, au profit de l’intention d’achat de l’internaute et de sa localisation. Une bénédiction pour le ranking de ces entreprises, dont on constate de nettes améliorations.

La localisation physique impacte les résultats

Avec « Opossum », l’intérêt de la géolocalisation est renforcé. Suite à une recherche Google, les résultats les plus adaptés à la situation géographique de l’internaute sont favorisés. Il ne suffit donc plus d’être positionné sur une requête telle que « restaurant Nantes » pour apparaître en première position, la localisation physique de l’individu entre en jeu.

La distinction des résultats organiques et locaux

Le filtre local est aujourd’hui plus indépendant du filtre organique. Un site web bien classé dans les résultats naturels peut être moins bien positionné dans les résultats locaux. Et inversement. Les stratégies SEO (Google Search) et SEO local (Google Maps) sont donc à dissocier.

Des résultats variables selon les mots-clés

Si jusqu’à présent l’interversion de mots-clés impactait peu les résultats d’une requête, sachez que l’algorithme « Opossum » inverse désormais (sensiblement) la tendance ! En effet, les résultats SEO locaux varient en fonction de la combinaison de mots-clés. Exemple ci-dessous, pour une recherche de restaurants sur Lyon.

lyon-1 lyon-2

 

Google Pingouin, nouveau filtre anti spam

Google intensifie sa lutte anti-spam en sortant « Penguin 3.0 »

Google a confirmé aujourd’hui même, qu’une mise à jour de l’algorithme « Penguin » a été déployée Vendredi 17 octobre, dans le but de pénaliser les sites qui construisent des liens spams.

Cette mise à jour va étendre la liste des sites pénalisés par Google, une nouvelle fois, et également permettre à ceux qui ont une fait une demande de « désaveu », de voir leurs efforts récompensés.

Elle constitue la sixième mise à jour de Google à ce jour :

Google parle de nouvel algorithme et non pas de refonte de l’algorithme; Google a donc totalement revu la manière dont il pénalise les sites dits « spammy ».

Une juste récompense, pour ceux qui ont revu leur stratégie de net-linking, ou corrigé le tir avec le désaveu via Google Webmaster Tools.

Plus d’infos dans quelques jours, sur le fonctionnement de cet algorithme et son impact sur les recherches naturelles.

 

 

 

Penguin 3 : La semaine prochaine ?

penguin 3

 

Selon Barry Shwartz de Search Engine Land, Google devrait sortir la semaine prochaine Penguin 3 qui ne sera pas qu’une mise à jour mais bel et bien une réécriture de l’algorithme.

L’objectif principal de Penguin 3 est de dépénaliser les sites qui ont désavoués leurs mauvais backlinks et de mettre en place une fréquence de mise à jour de Penguin afin de faire remonter plus rapidement les sites qui ont été pénalisés et qui ont corrigés leur liens.

La stat à retenir : 2 semaines. C’est le temps annoncé par Google pour que les liens désavoués le soit effectivement.

Stay tuned !