erreurs-seo

4 tactiques SEO pénalisantes

Les meilleurs positionnements de recherche exigent une stratégie SEO bien étudiée et optimisée on-page et off-page. Si deux méthodes se distinguent entre les black hat et les white hat, certaines techniques d’optimisation de page sont peu appréciées par Google. Focus sur ces tactiques pénalisantes pour votre référencement naturel en 2017.

Accumuler les mots-clés

Le marketing de contenu est une des tendances actuelles en matière de SEO. Il y a quelques années, l’accumulation de mots-clés était une des méthodes les plus courantes pour hisser son site dans les premiers résultats de recherche Google. Elle relevait d’une production de contenu de masse et pauvre en valeur : keyword stuffing. Depuis 2011, Google juge cette méthode obsolète et favorise un contenu significatif et authentique. Créez visuellement et structurellement des landing pages attrayantes présentant votre offre, avec un contenu de qualité et optimisé.

Spammer les pieds de page

Un pied de page est un élément incontournable pour tout site web. Il permet aux visiteurs de naviguer entre les sections du site web et d’accéder à des informations supplémentaires : contact, mentions légales, etc. Les mises à jour de l’algorithme de Google, Panda et Penguin, se sont attaquées aux sites reposant sur une mauvaise structure du site et recourant à des liens et tags spammés. Pour optimiser votre site, prêtez une attention particulière à son footer, renseignez-y des informations essentielles : contact, adresse, conditions d’utilisation, licence de droit d’auteur, champ d’abonnement et bien plus encore.

Dissimuler du contenu

La dissimulation de contenu ou le « cloacking » vise à présenter aux visiteurs un contenu différent de celui destiné aux robots des moteurs de recherche. La page existe ainsi en deux versions. Le cloacking est une méthode de black hat répandue et fortement pénalisée par Google.

Abuser des liens internes et textes d’ancrage

La qualité et quantité des liens jouent un rôle essentiel dans le référencement naturel d’un site. Le recours à un texte d’ancrage est une pratique non-productive si l’URL et le texte d’ancrage sont redondants. Pour éviter toute sanction nuisible de Google, placez les liens uniquement là où ils apportent une réelle valeur ajoutée aux utilisateurs et utilisez des textes d’ancrage différents pour ces liens internes.

Le SEO est continuellement en mutation, les experts en référencement naturel ne cessent de trouver de nouvelles opportunités pour améliorer leur classement via les recherches organiques. Retrouvez d’autres erreurs SEO à ne pas commettre, au risque de pénaliser le positionnement de votre site dans les résultats des moteurs de recherche.

 

webinar

Tirer profit de la vidéo

Si les tendances digitales évoluent rapidement, certaines restent présentes des années. C’est le cas de la vidéo. Si ce phénomène n’est pas nouveau, les déclinaisons de son recours le sont. Désormais, tout individu peut créer une vidéo à destination d’un public cible. 

En 2017, le marketing de contenu et le marketing vidéo seront fortement plébiscités. Découvrez 6 façons d’utiliser la vidéo pour promouvoir votre activité.

Organiser un webinaire

Le webinaire (« webinar » en anglais) est un moyen très efficace pour attirer un public. C’est un séminaire d’information ou de formation se déroulant en direct sur Internet, pouvant ensuite être proposé en différé. Il est propice au partage, établie une confiance en votre entreprise et engage votre audience.

Commercialiser un produit

L’afflux de contenu lasse rapidement les internautes. La vidéo est un bon moyen de capter l’attention des consommateurs numériques. De courtes vidéos, adressées à un public identifié, permettent de s’assurer que le message est entendu.

Vanter son expertise

De plus en plus, les individus souhaitent apprendre par eux-mêmes, plutôt que d’investir dans un service. Internet et plus précisément les cours en ligne, apparaissent dès lors être la meilleure solution. Les cours en ligne permettent de vendre votre intelligence et de créer un produit à partir d’un service. Vous partagez vos connaissances tout en vous rémunérant. Pour ce faire, dotez-vous d’une plateforme en ligne.

Ajouter de la vidéo au site web

La vidéo suscite d’excellentes premières impressions. Elle saisit instantanément l’attention et prolonge la durée des sessions des internautes. C’est également une valeur ajoutée pour votre référencement, si celle-ci provient de YouTube.

Créer une expérience

L’apparition de Facebook Live et ses vidéos 360° a ouvert de nouvelles opportunités pour les entreprises. Inspiré de la réalité virtuelle, ce type de vidéo implique davantage l’internaute dans l’univers de l’entité. L’expérience utilisateur est au cœur de cette stratégie.

Faire le show

Périscope, Facebook Live, Instagram Live, tant de médias sociaux vous permettant de faire votre propre show à destination de votre auditoire. C’est une solution parfaite pour approfondir votre relation avec ce dernier, au-delà d’un blog ou d’une newsletter.

Les ingrédients d’une bonne vidéo

Pour vous aider dans la réalisation de vidéos à destination de votre web marketing, Tuto.com vous propose un tutoriel e-marketing pour apprendre à produire des vidéos qui vendent. Pour cela, 5 astuces primordiales sont à connaître si vous souhaitez vous lancer dans ce type de projet.

  1. Le contenu. C’est grâce à lui que vous arriverez à convertir vos prospects en clients. Le message que vous transmettez est donc l’élément indispensable à ne pas négliger.
  2. La promesse. Du début à la fin, l’individu doit avoir l’envie de connaître la suite.
  3. Le rythme et le dynamisme. Même si ces éléments peuvent paraître anodins, ce sont eux qui vont emporter l’individu.
  4. La personnalité. Le secret d’une vidéo qui fonctionne : votre personnalité. Restez vous-même !
  5. Les preuves. Apportez des preuves, justifications à vos dires.

La vidéo est un levier offrant un énorme potentiel en termes de visibilité et notoriété. En 2017, profitez de cette tendance dont les retours sur investissement sont très satisfaisants. Pour plus d’informations, retrouvez la formation complète de Dopage vidéo Marketing – Démultipliez vos ventes grâce à la vidéo.

erreur-contenu

Les erreurs de contenu à éviter en 2017

Face à la montée des médias sociaux et des technologies, le marketing de contenu connaît de multiples changements. En ce début d’année, voici les erreurs de contenu à corriger et éviter.

Ne pas entretenir son blog

Nombreux sont les blogs créés mais pas régulièrement entretenus. Un blog renforce l’information délivrée par votre site web et attise l’intérêt. Outil de promotion, il se révèle être un véritable atout en augmentant votre trafic, permettant une connexion aux médias sociaux et apparaissant dans les résultats de recherche d’internautes.

Les lecteurs sont en quête de contenu pertinent, riche en informations à valeur ajoutée. Pour une mise à jour régulière de votre blog, créez et suivez un calendrier de publication.

Ignorer les campagnes d’e-mailing

Une campagne d’e-mailing réussie permet de construire une base d’abonnés solide, entretenant la relation marque/consommateurs. Pour obtenir des retours sur investissement satisfaisants, des mesures sont à prendre pour améliorer le taux d’ouverture.

Ne pas utiliser les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont propices à la création de contenu gratuit. En ne prêtant pas d’attention à votre public et à vos concurrents, vous passez à côté de nombreuses opportunités de contenu. Suscitez l’interaction et l’engagement.

S’abstenir de la relecture

L’absence de relecture est une erreur commune mais préjudiciable : fautes d’orthographe, de grammaire ou de conjugaison, elles portent directement atteinte à votre contenu.

Négliger le SEO

Les mises à jour et apparitions d’algorithmes, les nouvelles technologies et autres évolutions nécessitent des optimisations régulières du contenu. Pour autant, elles ne doivent pas servir d’excuses. En ignorant le développement de contenu pertinent, soutenu par des mots-clés adaptés, votre positionnement dans les moteurs de recherche est fortement fragilisé. Pour produire un contenu auquel pourra s’intéresser votre cible, concentrez-vous sur ses intérêts, sa personnalité, ses attentes et besoins.

Ne pas être optimisé pour le mobile

Ne pas optimiser votre site web et le contenu en ligne pour le mobile est une très grosse erreur :

  • 80% des internautes possèdent un Smartphone
  • Le Smartphone est consulté en moyenne entre 47 et 82 fois/jour
  • Plus de 50% des mobinautes consultent leur Smartphone au réveil
  • Près de 90% des acheteurs recherchent une entreprise locale à partir de leur mobile

Pour répondre à ce critère, n’hésitez pas à consulter notre article sur l’optimisation mobile.

google-seo-algorithme

MAJ d’un algorithme Google : comment réagir ?

Au cours de ces deux dernières années, 9 mises à jour majeures de l’algorithme Google ont été recensées. Les plus récentes, Possum et Penguin 4.0, ont d’ailleurs secoué l’univers SEO. Alors, comment réagir face aux mises à jour Google ? Suivez ces 3 conseils !

Ne paniquez pas

Si un changement d’algorithme peut être stressant, des détails explicites sont malgré tout partagés par Google. Il convient certes de se renseigner, mais d’éviter toute spéculation et inquiétudes infondées.

Patientez avant d’agir

Il est tentant de réagir instantanément aux mises à jour, pour préserver votre positionnement SEO. Cependant, si votre stratégie SEO est bonne, n’ayez crainte quant à un éventuel impact négatif. Vous pourriez même être agréablement surpris. En quête d’une expérience utilisateur optimale, Google fait régulièrement évoluer ses algorithmes, motivant les webmasters. Attendez donc quelques jours, voire semaines pour constater les impacts sur votre site. Prenez note de votre positionnement et agissez seulement si celui-ci est touché.

Renseignez-vous auprès de sources crédibles

Avant toute modification de votre stratégie, informez-vous auprès de sources fiables, comme le blog de Google Webmaster. Si votre site est concerné par ces mises à jour, c’est que vous devez travailler certains points. N’effectuez qu’un changement à la fois, pour en analyser le résultat et ajuster si besoin.

Pour faire face aux modifications d’algorithmes Google, restez calme, étudiez les répercussions sur votre site et agissez si nécessaire. Enfin, soyez toujours focalisés sur vos utilisateurs et leurs besoins.

 

accelerated-mobile-pages

AMP : 1 an après

Cela fait un an qu’Accelerated Mobile Pages (AMP) a été lancé par Google. Ce projet permet d’afficher (voire pré-charger) quasi instantanément une page web, malgré un contenu riche, sur mobile. Le temps de chargement est alors considérablement réduit, pour le plus grand plaisir des utilisateurs. En effet, 53% des individus quittent un site qui se charge plus de 3 secondes. La lutte au taux de rebond est ouverte !

Pour marquer ce premier anniversaire d’AMP, Google a révélé quelques statistiques ainsi qu’une infographie.

Les plus grands participants au format AMP sont les suivants :

  1. WordPress
  2. Reddit
  3. Bing
  4. Ebay
  5. Pinterest
  6. Google

Par ailleurs, la majorité des éditeurs ont réalisé des taux de visibilité et d’engagement plus élevés, avec des CTR (click-trough rate) supérieurs. Et pour cause, les pages AMP se chargent 4 fois plus vite que des pages non-AMP et en moyenne, en moins d’une seconde. L’AMP devient un must-have que compte bien favoriser Google. Pour bénéficier de cette fonctionnalité, il suffit de mettre sur votre site une version AMP de chaque page, ou de celles de votre choix.

 

amp-1-an-apres

supershopper

2016, « The Year of the Supershopper »

Cette semaine Google a présenté 2016 comme l’année du « Supershopper », en communiquant des données sur la nouvelle génération de consommateurs. Que retenir de cette annonce ?

L’influence du mobile dans le processus d’achat

En plein ère du zapping, les consommateurs sont très ouverts à de nouveaux distributeurs et marques en ligne. Ce comportement est d’autant plus marquant chez les acheteurs mobiles, qui profitent de ce support pour explorer de nouveaux lieux d’achats. Plus de la moitié d’entre eux ont découvert une entreprise ou un produit en naviguant sur leur Smartphone. Le mobile est donc un relais d’informations, une source d’inspiration, orientant vers un magasin physique, où sera réalisé l’acte d’achat.

L’expérience en magasin à réinventer

76% des individus ayant recherché un produit ou un service en ligne, visitent une entreprise locale dans les 24 heures. Cependant, seulement 28% de ces recherches aboutissent à un achat. D’où une remise en question sur l’expérience client proposée en magasin.

Les « Supershopper » sont très actifs pendant les périodes de vacances, où les taux de conversion sont significativement en hausse.

google-opossum

Google « Opossum » : le SEO local mis à jour

Le Zoo de Google s’agrandit ! « Opossum », est le nom de la récente mise à jour de l’algorithme de recherche locale Google. Bien que ses spécificités seront mieux connues d’ici quelques mois, il semblerait qu’elle ait d’ores et déjà affecté quelques résultats locaux, notamment sur Google Maps.

Zoom sur 5 changements majeurs de ce nouvel algorithme.

Une concurrence accentuée entre « voisins »

En clair, si deux entités partagent une même adresse et exercent une activité similaire, bien qu’il s’agisse d’entreprises distinctes, Google ne proposera à l’internaute qu’un de ces résultats dans son moteur de recherche. Appliquant des filtres pour récompenser les entreprises dont les données (d’emplacement notamment) sont particulièrement bien renseignées, il s’agit alors de se distinguer par un contenu pertinent et optimisé, au risque de perdre en visibilité.

Du renouveau pour les entreprises en limite de ville

De nombreuses entreprises situées à l’extérieur des limites géographiques d’une ville ont souffert des recherches locales incluant le nom de celle-ci, bien que leur business en dépendait. Depuis la mise à jour, moins de poids est donné à l’adresse physique réelle, au profit de l’intention d’achat de l’internaute et de sa localisation. Une bénédiction pour le ranking de ces entreprises, dont on constate de nettes améliorations.

La localisation physique impacte les résultats

Avec « Opossum », l’intérêt de la géolocalisation est renforcé. Suite à une recherche Google, les résultats les plus adaptés à la situation géographique de l’internaute sont favorisés. Il ne suffit donc plus d’être positionné sur une requête telle que « restaurant Nantes » pour apparaître en première position, la localisation physique de l’individu entre en jeu.

La distinction des résultats organiques et locaux

Le filtre local est aujourd’hui plus indépendant du filtre organique. Un site web bien classé dans les résultats naturels peut être moins bien positionné dans les résultats locaux. Et inversement. Les stratégies SEO (Google Search) et SEO local (Google Maps) sont donc à dissocier.

Des résultats variables selon les mots-clés

Si jusqu’à présent l’interversion de mots-clés impactait peu les résultats d’une requête, sachez que l’algorithme « Opossum » inverse désormais (sensiblement) la tendance ! En effet, les résultats SEO locaux varient en fonction de la combinaison de mots-clés. Exemple ci-dessous, pour une recherche de restaurants sur Lyon.

lyon-1 lyon-2