Compatibilité mobile

La compatibilité mobile de votre site mise en avant par Google

Le « Responsive Design » (ou RWD pour les intimes) est une notion apparue il y a quelques années dans le monde du web et qui consiste à adapter votre site web en fonction de l’appareil utilisé pour donner une expérience de consultation optimale et agréable à l’utilisateur que ce soit sur un ordinateur, une tablette ou un Smartphone. Le RWD est devenu aujourd’hui primordiale dans tous projets web voire impensable de faire sans dans certains cas.

Or quand on sait que le marché mondial des Smartphones dépasse aujourd’hui les 1,6 milliards d’appareils, dont 28 millions en France, et que cette tendance va continuer dans cette direction, il serait dommage de priver tous ces utilisateurs mobiles de pouvoir visiter votre site internet dans de bonnes conditions. Car sincèrement, visiter un site non responsive sur un Smartphone peut être une expérience vraiment désagréable pour l’utilisateur et le faire fuir au bout de quelques secondes de navigation car il ne souhaite pas s’amuser à scroller et zoomer pour avoir les informations qu’il souhaite.

C’est pourquoi Google a mené des tests dernièrement pour mettre en avant dans les résultats les sites internet proposant une bonne compatibilité mobile. Dans ce cadre là, on a pu observer l’apparition d’un pictogramme dans la page de résultats de recherche (autrement dit SERP) montrant la compatibilité ou non du site.

label site mobile

C’est donc évident aujourd’hui que la compatibilité mobile va devenir un critère de pertinence pour Google, puisque le géant américain la confirmé et que l’on peut voir maintenant le label « Site Mobile » ou « Mobile Friendly »  lors d’une recherche sur un Smartphone.

Annonce de google concernant la compatibilité mobile

Quels sont les critères de Google pour le mobile friendly?

Les critères pour obtenir ce label sont les suivants :

– Pas de technologies incompatibles utilisées (exemple : Flash)

– Du texte lisible sur un smartphone sans zoomer.

– Un contenu lisible sans scroller de façon horizontale ou zoomer.

– Des liens suffisamment éloignés pour être correctement cliqués sans erreur.

Dans ce cadre là, Google à mis un outil de test vous permettant de savoir si votre site est compatible mobile ou non.

Test de compatibilité mobile
Que l’on retrouve à cette adresse : Test de compatibilité mobile

 

Un conseil, si votre site internet ne propose pas une expérience conviviale à vos utilisateurs mobiles, il est temps d’y penser car cette tendance va continuer à s’accroître.

Données sur le marché mondial des Smartphones: Estimations établies par eMarketer.

Google Pingouin, nouveau filtre anti spam

Google intensifie sa lutte anti-spam en sortant « Penguin 3.0 »

Google a confirmé aujourd’hui même, qu’une mise à jour de l’algorithme « Penguin » a été déployée Vendredi 17 octobre, dans le but de pénaliser les sites qui construisent des liens spams.

Cette mise à jour va étendre la liste des sites pénalisés par Google, une nouvelle fois, et également permettre à ceux qui ont une fait une demande de « désaveu », de voir leurs efforts récompensés.

Elle constitue la sixième mise à jour de Google à ce jour :

Google parle de nouvel algorithme et non pas de refonte de l’algorithme; Google a donc totalement revu la manière dont il pénalise les sites dits « spammy ».

Une juste récompense, pour ceux qui ont revu leur stratégie de net-linking, ou corrigé le tir avec le désaveu via Google Webmaster Tools.

Plus d’infos dans quelques jours, sur le fonctionnement de cet algorithme et son impact sur les recherches naturelles.

 

 

 

Google nous prend-il pour des Pigeons ?

Google nous prend-il pour des Pigeons ?

Google Pigeon - Référencement Local

L’introduction de l’algorithme Pigeon cet été a profondément modifié le paysage de la recherche locale sur internet.

L’objectif affiché par Google au lancement de cet algorithme était clair : traiter plus précisément et plus pertinemment les requêtes locales.

Exemple : la requête « restaurant » vous indiquait des restaurants présents dans votre ville, ou votre région.

La réalité en était toute autre : les annuaires se sont vus attribués des places en première page sur une majorité de requêtes locales, et cela, au détriment des petits commerces et entreprises.

Par ailleurs, le geo-tagging de sites (via Contenu, Metas et autres) a déclenché une avalanche de spams en première page. Ainsi, des sites prétendant posséder des filiales dans de nombreux pays ou villes ont réussi à se hisser en première page sans aucune légitimité.

Soyons cependant rassurés, il semble que Google ait remarqué ces abus, et corrigé certains des problèmes liés à Pigeon. Plus important encore, Google aurait peut-être même fait marche arrière dans le déploiement de cet algorithme, dont l’objectif premier était de favoriser les « petits commerces » et entreprises locales.

Penguin 3 : La semaine prochaine ?

penguin 3

 

Selon Barry Shwartz de Search Engine Land, Google devrait sortir la semaine prochaine Penguin 3 qui ne sera pas qu’une mise à jour mais bel et bien une réécriture de l’algorithme.

L’objectif principal de Penguin 3 est de dépénaliser les sites qui ont désavoués leurs mauvais backlinks et de mettre en place une fréquence de mise à jour de Penguin afin de faire remonter plus rapidement les sites qui ont été pénalisés et qui ont corrigés leur liens.

La stat à retenir : 2 semaines. C’est le temps annoncé par Google pour que les liens désavoués le soit effectivement.

Stay tuned !

Panda 4.1

Mise à jour Google : Panda 4.1

Confirmé par Pierre Far cette nuit, Google annonce la mise à jour de son Algorithme Panda avec une version 4.1.

 

Google a décidé d’écouter ses utilisateurs et entre 3 et 5% des résultats ont été impactés de la manière suivante :

– Pénalisation des sites avec un contenu trop faible
– Amélioration de la localisation dans les résultats de recherche
– Accessibilité à la première page pour les sites de petite et moyenne taille

Le déploiement a commencé dès lundi et devrais se poursuivre la semaine prochaine, il est temps de surveiller votre trafic ! Encore une fois Google nous démontre son intérêt de plus en plus fort au contenu de qualité.

NON, les liens externes ne sont toujours pas morts.

NON, les liens externes ne sont toujours pas morts.

Nous vous expliquons pourquoi.

 

batman

Plus de 200 paramètres rentrent en compte dans le classement d’un site parmi les résultats de recherche Google.

Longtemps utilisés, les liens externes ou « backlinks » ont été visés par plusieurs mises à jour, ou « filtres » appliqués par Google. C’est le cas de Penguin ou Panda qui ont été tous deux mis à jour récemment.

Ainsi, les liens présents sur certains annuaires ou sites de faible qualité sont devenus pénalisants pour les sites inscrits dessus. 

Dès lors, dans quels cas de figure doit-on créer des liens ?

  • Un article de blog ayant un réel intérêt pour le lecteur sans abuser des « anchor texts »
  • Un lien sur un site d’un partenaire afin d’engendrer du trafic
  • Des liens sur les réseaux sociaux afin d’augmenter la notoriété de marque 
  • Un lien no-follow sur un site partenaire de moins bonne qualité (cela renvoie un signal positif à Google, et le no-follow n’affecte pas votre PageRank)

 

Que nous dit Matt Cutts ?

Matt Cutts confirme l’importance des backlinks et nous apporte quelques éléments de réponse dans cette vidéo :

 

Le problème soulevé par Matt Cutts, c’est qu’un bon lien d’hier n’est pas forcément un bon lien aujourd’hui.

Nous nous posons alors tous la question : comment supprimer des mauvais backlinks créés auparavant.

Google a donc lancé un outil complet pour supprimer un lien dégradant, retrouvez toutes les explications ici.

removal

Deux options sont disponibles :

  • Supprimer un lien des pages de recherche Google, présent sur d’autres sites ou sur le vôtre.
  • Désavouer un lien sur un autre site pour que Google ne le prenne pas en compte.

Les liens ,  toujours facteur de confiance n°1 selon Google

Il est donc important de souligner une fois de plus l’importance des liens. Les différents algorithmes actuels n’ont pas encore trouvés de meilleur « signal » que les liens pour déterminer la popularité d’un site web. 

Au-delà du SEO, Négliger les liens pour un site pourrait se traduire par une perte de trafic importante, une baisse de la notoriété, et cela même avec une bonne optimisation des pages de votre site.

Panda 4.0 : Mise à jour de l’algorithme Google

Google Panda 4.0

Google Panda 4.0

 

 

 

Matt Cuts a confirmé cette nuit les rumeurs de mise à jour de l’algorithme qui courraient depuis quelques jours en annonçant le lancement de Panda 4.0 :

L’algorithme Panda : à quoi ça sert ?

 

Panda est un algorithme sorti par Google en 2011 et régulièrement mis à jour depuis. Il a été conçu pour empêcher les sites avec un contenu de mauvaise qualité d’apparaitre dans les premières pages de son moteur de recherche.

Panda 4.0 n’est pas une simple réactualisation de l’algorithme mais une véritable mise à jour, l’identification des sites de mauvaise qualité a été modifiée pour être plus efficace et les changements devraient être rapidement visibles.

L’impact de Panda 4.0 sera différent selon le langage, ainsi on annonce autour de 7,5%  de modification des résultats pour le contenu Anglais, mais significatif. Concernant le contenu anglais cette modification correspond à la 2ème plus importante depuis le lancement de Panda.

 

 

Google apporte 9 nouveautés au Keyword Planner Tool !

Chose dite, Chose faite.

Alors que Google avait annoncé travailler sur une série de nouveautés pour Adwords, ces changements ont été officialisés Jeudi 24 Avril.

Comme à son habitude, SEO Actu vous propose de décrypter les principaux changements :

1)Data Range

Il est maintenant possible de spécifier une période pour les volumes de recherche. Cela apporte plus de précisions sur une période donnée, et permet d’évaluer si la tendance est haussière ou plutôt en baisse. La période peut être comparée à une autre période (année dernière ou période dernière)

 

data range adwords

 

Google Keyword Planner vous indique également le pourcentage de variation des volumes entre les deux périodes sélectionnées.

 

datarange comparison

2) L’importance du mobile

 

Nous étions de nombreux professionnels du web à attendre une distinction mobile dans les statistiques  de recherche fournies par Google.

C’est désormais possible, vous pouvez donc voir le détail des volumes de recherche mobile, tablettes, et laptop.

 

mobile months data

 

Très utile, Google apporte désormais la contribution de chaque type d’appareil ( mobile, tablette, ordinateur) aux volumes de recherche.

 

insight mobile

 

3) La géolocalisation : toujours plus loin

Google a intégré des suggestions de geo-targeting en fonction de la zone sélectionnée et de la période.

Vous avez donc accès aux données de volumes de recherche et d’enchères sur une zone sélectionnée et une période.

 

Cela permet plusieurs informations importantes :

 

– La saisonnalité d’une activité

– L’importance du mobile pour votre activité ou votre secteur

– Ajuster les règles d’enchères seulement pour les mobiles, ou tablettes, ou ordinateurs

-Examiner les meilleures zones géographiques pour promouvoir votre activité, en fonction des volumes, de la valeur de l’enchère minimale ou encore des appareils les plus utilisés (mobile ou autre).

 

Une excellente nouvelle pour les utilisateurs et clients Adwords, qui se voient dotés d’un outil encore plus précis.

 

Le Responsive design : pourquoi il faut oublier les sites mobiles

Les smartphones et tablettes toujours en expansion

C’est un secret pour personne, de plus en plus de monde utilisent leur smartphone ou tablette pour surfer sur le web et les sites doivent s’adapter. Selon une étude réalisée par le Crédoc en 2013  :

« Anecdotique jusqu’en 2008, l’accès à internet sur téléphone mobile connaît depuis 2009 une progression très forte, favorisée par la diffusion croissante des smartphones. En 2013, 37% des personnes interrogées naviguent sur internet depuis un téléphone mobile (+8 points) »

Le site mobile est mort, vive le Responsive design !

Oubliez les sites m.blabla.com, les internautes veulent du responsive design et Google aussi :

« Responsive design: serves the same HTML for one URL and uses CSS media queries to determine how the content is rendered on the client side. This removes the possible glitches of user-agent detection and frees users from redirects. This is Google’s recommended configuration« 

Le Responsive design permet à votre site internet de s’adapter automatiquement à tous les formats d’écrans à la manière de l’eau dans un récipient :

Reponsive design

Le développement d’un site Responsive sera bien évidemment plus long et couteux à réaliser mais avec le nombre de résolutions, formats, écrans différent qui existent aujourd’hui c’est un passage obligatoire pour améliorer l’expérience de navigation d’un internaute (et puis ça favorise le SEO alors pourquoi s’en priver ?).

Concrètement, c’est quoi la différence avec un site mobile ?

-> Le Responsive est favorisé dans les moteurs de recherche sur les smartphone

-> Les robots passent moins de temps à crawler votre site (une seule sitemap)

->  Vous conservez votre Domain Authority et vos backlinks

-> Pas de duplicate content

-> Le partage sur les réseaux sociaux est simplifié (pas besoin d’url differente)