Les Français, fans de YouTube

Premier hébergeur de vidéo en ligne, YouTube a su conquérir le cœur des Français. Le géant américain est aujourd’hui la seconde marque préférée de ces derniers, tous secteurs confondus. Une véritable culture pour tous, source d’inspiration, de découverte et de passion. 

youtube-infographie-culture

content-cloaking

Référencement : tout savoir sur le texte caché

Le « content cloaking » ou la dissimulation de contenu sur un site web est l’une des plus anciennes tactiques SEO. Lorsque les moteurs de recherche étaient moins sophistiqués, cacher des mots-clés et liens permettait d’obtenir un meilleur classement. Aujourd’hui cette technique appartient aux Black Hat.

Pourquoi masquer le contenu texte ?

Certains professionnels du SEO ont recours au content cloaking pour diverses raisons :

  • Cacher des mots-clés aux concurrents
  • Accumuler les mots-clés sur une page (keyword stuffing)
  • Camoufler des backlinks incohérents

Contournant l’algorithme Google, ces méthodes d’optimisation sont désormais pénalisées. Le géant du web améliore continuellement sa capacité à identifier le content cloaking.

Comment créer et détecter le texte caché ?

Plusieurs moyens existent pour cacher le texte :

  • Attribuer la même couleur au texte et à l’arrière-plan
  • Mettre le texte en police taille 0
  • Placer le texte derrière une image via le CSS
  • Disposer le texte en dehors de l’écran avec le CSS
  • Utiliser des fichiers Flash
  • Dissimuler l’IP
  • Cacher le texte avec une balise HTML TextArea
  • Masquer le texte via JavaScript

Comment dénoncer le content cloaking ?

Bien que Google soit vigilant au contenu caché, certains sites profitent encore de cette tactique de Black Hat. Pour signaler ceci rendez-vous sur le rapport de spam Google. Votre signalement sera examiné manuellement et pourra conduire à une mise à jour de l’algorithme.

Au risque de dégringoler dans les résultats de recherche Google, il convient de rendre visible l’intégralité du contenu de votre site web.

image-optimisation

10 méthodes d’optimisation d’images

Dans un monde de plus en plus visuel, l’optimisation des images ne peut être négligée. Rendant vos pages web plus attrayantes, leur optimisation est un sérieux atout pour votre SEO et notamment pour l’expérience utilisateur. 

SEO Actu vous partage 10 astuces pour optimiser vos images.

Utiliser des images originales et de qualité

Vous souhaitez que votre site comporte des photos pour illustrer votre contenu texte, vous vous rendez donc sur des banques d’images. Or, un grand nombre de sites ont recours à ces clichés génériques générant la lassitude des internautes. Les images associant originalité et qualité garantissent une meilleure expérience utilisateur et vous classent dans les recherches pertinentes. Les visuels originaux peuvent être créés par un concepteur ou être pris en interne. Partagez à vos visiteurs un aperçu de votre entreprise de façon à vous démarquer dans les résultats de recherche, montrer votre identité de marque et attirer plus d’internautes sur votre site web.

Justifier le recours aux images

Les images doivent raconter une histoire ou simplifier une idée. En effet le visuel est plus parlant et son impact émotionnel plus important que de longs blocs de texte. Vous devez avoir une raison valable pour compléter votre contenu d’une image. Les captures d’écran sont une façon d’apporter de la valeur ajoutée à votre texte, d’aborder un point de vue ou un sujet complexe.

Respecter les droit d’auteur

Assurez-vous que les images choisies ne comportent pas de copyright. En utilisant un visuel de banques d’images comme Shutterstock ou Getty Images sans licence, vous risquez de faire l’objet d’un procès onéreux. Il existe de nombreuses solutions pour obtenir gratuitement des images sur le web. Google Images vous permet de filtrer les résultats parmi ceux disponibles pour une réutilisation.

Améliorer les images avec des outils

Plus que son téléchargement, vous pouvez ajouter votre touche personnelle à une image. Certains outils comme Canva ou Adobe Creative Cloud vous permettent d’ajouter du texte ou des effets à vos visuels pour améliorer leur attrait.

Choisir le format adapté

Pour des raisons d’optimisation, il est recommandé d’utiliser le format JPEG qui est un standard universel dont le poids final est relativement léger. Il offre également les meilleures options pour conserver une image de qualité lors de la compression ou du redimensionnement. Seuls inconvénients : il ne permet pas la transparence comme les formats GIF et PNG et une compression trop poussée peut nuire à la qualité.

Le PNG est généralement utilisé lors du téléchargement ou de l’édition de fichiers à partir d’Adobe Photoshop. C’est un format non-destructeur de l’image qui a néanmoins parfois un poids supérieur au JPEG.

Comme le PNG, le GIF est idéal pour les petites tailles d’image comme les logos, en raison de son poids léger de fichier et son support pour des fonds transparents. Son intérêt réside dans les animations simples.

Utiliser une taille de fichier optimale

Les images sont souvent la principale cause d’un long temps de chargement. Une taille de fichier élevée altère la vitesse de chargement de la page ainsi que le taux de rebond. Si la vitesse de votre site le nécessite, réduisez la taille des fichiers de vos images grâce au redimensionnement et à la compression. Des outils de compression en ligne facilitent cette démarche sans affecter la qualité de vos images. Assurez-vous que celles-ci ne perdent aucun pixel et ne se déforment.

À la fin de cet article, découvrez quelques astuces à appliquer en fonction du type de projet que vous menez en visionnant un tuto dédié à l’optimisation des images offert par Tuto.com.

Ajouter une description

L’ajout de légende aux visuels est une des best practices de l’optimisation d’image. Les légendes favorisent la compréhension des images, soignent le contexte et sont donc utiles pour l’expérience utilisateur.

Nommer les images

La création de noms de fichiers descriptifs et riches en mots-clés est cruciale pour le référencement. Google ne sachant pas lire une image, ces noms lui indiqueront ce qui figure sur vos visuels. Pour sa bonne interprétation du nom de fichier, évitez les accents et préférez les tirets.

Avoir des balises ALT

Les balises ALT sont une alternative texte aux images lorsque les navigateurs ne les affichent pas correctement. Cet attribut décrit le contenu d’un fichier image et est lu par les moteurs de recherche, d’où son importance pour le référencement des images et le positionnement de votre site dans les moteurs de recherche (parmi d’autres critères).

Créer un sitemap

Un sitemap est un fichier répertoriant les pages de votre site web pour fournir aux moteurs de recherche des informations sur le contenu de votre site. Le sitemap aide Google à indexer et adapter vos images, en augmentant la probabilité que les internautes les trouvent dans les résultats de recherche d’images.

Le suivi de ces conseils maximisera l’interaction et l’engagement des internautes avec vos images, tout en réduisant la vitesse de chargement de vos pages et optimisant votre positionnement dans les résultats de recherche d’images. Cette démarche demande un certain investissement mais est un facteur clé de succès en SEO.

Retrouvez l’intégralité de ce tuto ici

obtenir-followers

7 tactiques pour obtenir plus d’abonnés sur les réseaux sociaux

Le nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux est nécessaire à la visibilité et notoriété d’une marque. Pour acquérir davantage de followers, SEO Actu vous recommande 7 tactiques.

Suivre les profils pertinents et influents

Trouvez et suivez les comptes d’individus et de marques pertinents pour votre entreprise. Interagir avec ces derniers vous constituera une base de travail utile pour la suite de votre stratégie. Pour trouver les bons comptes à suivre, intéressez-vous aux influenceurs qui ont beaucoup d’abonnés mais peu d’abonnements. Cette différence atteste leur sélectivité : les profils qu’ils suivent sont susceptibles d’être de qualité. Sur Twitter, certains influenceurs peuvent avoir des listes. Une liste est un groupe organisé d’utilisateurs Twitter. Cette fonctionnalité vous permet d’obtenir des flux intéressants à suivre. Sur Facebook et LinkedIn, intégrez des groupes et communautés en veillant aux bénéfices qu’ils peuvent vous apporter.

Avoir du contenu à partager

Les meilleurs abonnés sont ceux prenant le temps de consulter votre profil avant de vous suivre. Pour susciter leur intérêt, renseignez complètement votre profil : biographie, mots-clés, visuels et contenus attractifs. Alimentez régulièrement votre compte et n’hésitez pas, lorsque c’est possible, à épingler les publications les plus importantes.

Être actif

Être actif envers les profils d’autrui, en particulier les influenceurs, vous expose à de nouvelles personnes promptes à vous suivre. Aimez, partagez et commentez leurs publications. Soyez engagés.

Communiquer des actualités, tendances et avis

Certains messages tendent à augmenter la visibilité et faire gagner des followers. Exprimer un point de vue peut être risqué mais également générer de l’engagement dont des partages et par conséquent un certain degré d’exposition. En outre, les internautes sont sensibles aux données et chiffres clés soutenant ou remettant en question leurs convictions. Ils n’hésiteront pas à les partager. Enfin, être une source fiable de nouvelles et tendances de votre secteur d’activité incitera les utilisateurs à vous suivre.

Publier régulièrement et avec cohérence

Alors que la viralité est forte sur les plateforme sociales, l’oubli est tout aussi rapide. Maintenez une présence continue et cohérente. Aucune règle n’est à respecter, mais soyez davantage actifs sur les réseaux sociaux « en temps réel » comme Twitter.

Utiliser des hashtags

Le recours aux hashtags est pertinent sur certaines plateformes comme Twitter ou Instagram. Associez des hashtags en accord avec vos publications. Pour trouver de bons hashtags, des outils comme Ritetag peuvent vous aider.

Créer des partenariats

Entretenir des partenariats permet de mener des campagnes de contenu intéressantes sur les médias sociaux. Vos partenaires peuvent être des marques non-concurrentes et ayant un intérêt pour votre secteur d’activité. En faisant la promotion du contenu à son audience, chaque partenaire a la possibilité d’obtenir de nouveaux abonnés de l’autre.

Ces astuces vous accompagneront dans la création d’une base solide d’abonnés et guideront vos objectifs à long terme. Elles vous assureront également un suivi bénéfique à votre entreprise.

monetisation-trafic

Monétisation du trafic : 5 erreurs anti-SEO

Pour commencer à gagner de l’argent à travers votre site web, plusieurs alternatives s’offrent à vous : l’affiliation, le placement de publicités AdSense, la vente de produits d’information (e-book, cours, webinaire), etc. Cependant la monétisation de votre site web est à débuter une fois que celui-ci reçoit suffisamment de trafic. En effet cette pratique peut nuire à l’expérience utilisateur, à l’engagement et à votre positionnement dans les moteurs de recherche.

Voici 5 erreurs à ne pas commettre lors de la monétisation de votre site, au risque de pénaliser votre SEO !

Utiliser des pop-ups

Les Smartphones et autres supports mobiles peuvent être le premier point de contact avec vos utilisateurs. Votre site web doit être adapté. En prévision d’une monétisation du trafic mobile, vérifiez si votre site comporte des fenêtres contextuelles, des bannières et autres publicités interstitielles. Bien que Google pénalise ces publicités, certaines fenêtres contextuelles peuvent être utilisées sans nuire à votre référencement. Les annonces interstitielles autorisées sont les vérifications juridiques et de cookies, les pop-ups de connexion et facilement dérogatoires. La meilleure pratique reste de supprimer toutes les annonces interstitielles superflues et de s’assurer que les pop-ups conservés ne s’affichent que sur des pages spécifiques. Une sur-utilisation de ces derniers pourrait nuire à l’engagement et à la convivialité de votre site.

Consacrer trop de place à la publicité

Vendre des espaces publicitaires à des entreprises ou via Google AdSense est une solution pour monétiser le trafic. Néanmoins les publicités peuvent être considérées comme intrusives et inutiles aux yeux des utilisateurs et moteurs de recherche ; d’autant plus si elles ne fournissent aucune valeur. D’où un risque d’augmentation du taux de rebond et une diminution du nombre de pages vues et de la durée moyenne des sessions. Informé de ces signaux Google pénalise votre positionnement dans son moteur de recherche. Placez ainsi au maximum 2 annonces par page et testez leur affichage dans différents navigateurs pour éviter tout signalement des utilisateurs.

 Augmenter le temps de chargement

Face à un temps de chargement trop long les utilisateurs se dirigent vers un autre site web. Effectuez une vérification de la vitesse de vos pages et optimisez votre site dès que possible. Sans trafic vous ne générerez aucun revenu. Garantissez à vos visiteurs un accès rapide à votre site :

  • Supprimez les plugins externes excessifs
  • Compressez les éléments CSS, JavaScript, Flash
  • Diminuez la taille et le nombre d’images
  • Éliminez les bannières, pop-ups et publicités intrusives
  • Réduisez le nombre de redirections
  • Améliorez le temps de réponse du serveur

Générer un mauvais contenu

Sans contenu à valeur ajoutée votre site ne se classera pas bien et vous apportera peu de trafic et de revenus. En actualisant régulièrement votre contenu avec des pages, mots-clés et liens de qualité, vous obtiendrez plus de visites et satisferez vos utilisateurs. Récompensés par Google, vous pourrez monétiser votre trafic. Retrouvez des astuces pour améliorer votre contenu ici.

Pour monétiser votre trafic sans impacter votre SEO concentrez-vous sur l’intention et l’expérience des utilisateurs. Google cherche à répondre à leurs besoins et exigences. Plus votre contenu sera pertinent et votre site optimisé, plus vous obtiendrez du trafic. Conservez une tactique de monétisation de trafic conviviale ! Plusieurs stratégies sont à expérimenter. Pour commencer, aidez-vous des astuces ci-dessus. 

inbound-marketing

Inbound marketing : grands résultats pour petits budgets

L’inbound marketing est un moyen essentiel pour améliorer le positionnement dans les moteurs de recherche, accroître la visibilité et recueillir un trafic ciblé. Les backlinks contribuent à ces résultats et apportent une plus grande crédibilité. Néanmoins, seuls, ils ne suffisent pas à atteindre les meilleurs positionnements et convertir l’ensemble des prospects.

Pour obtenir de bons résultats sans un gros budget, vous devez absorber et convertir autant de trafic de recherche organique que possible.

Respecter les bonnes pratiques

Maximisez le nombre de visiteurs, leur durée de session et leur engagement avec votre contenu en optimisant le temps de chargement de la page. La plupart abandonneront rapidement les pages qui prennent trop de temps pour se charger en faveur du prochain lien pertinent. Pour une meilleure vitesse de chargement, simplifiez par exemple la conception de votre page web.

Situées en haut de votre navigateur, sur les pages de résultats de recherche et sur d’autres sites tels que les réseaux sociaux, les balises de titre peuvent avoir un impact énorme sur les taux de clics. Utilisez des phrases descriptives lors de la création de vos balises de titre et assurez-vous qu’elles soient cohérentes avec vos landing pages. Bien optimisées, elle peuvent réduire le taux de rebond de votre site.

Instaurer une confiance et maximiser les taux de conversion

Le degré de confiance des utilisateurs en votre site web est déterminant pour l’obtention de conversions. L’optimisation de ce taux est basée sur la perception qu’ont les internautes de votre site web : fiabilité, crédibilité, expertise et autorité sur son secteur d’activité. Trois facteurs de confiance affectent votre site : son apparence, sa facilité d’utilisation et son formatage du texte. Voici quelques étapes à suivre pour obtenir un bon taux de conversion :

  • Cibler efficacement l’audience
  • Créer une publicité/publication attractive
  • Choisir/tester des landing pages stratégiques
  • Utiliser des call-to-action clairs
  • Limiter toutes distractions à la concrétisation de conversions

Pour retrouver plus d’informations sur comment stimuler son taux de conversion, c’est ici !

Gérer un blog

Un blog est un élément clé d’un site web efficace, à condition d’avoir une stratégie de contenu complète. Le blog soutient les efforts de trafic et de branding pour les raisons suivantes :

  • Il présente un contenu utile, offre une plus grande flexibilité que les pages web statiques, diffuse de l’information sur l’entreprise et son secteur d’activité. Il établit la crédibilité tout en construisant une stratégie de netlinking.
  • Il est convivial et nécessite peu de compétences techniques pour sa gestion et son administration.
  • Mis à jour régulièrement, il est valorisé par les moteurs de recherche et aide votre contenu à se positionner dans les meilleurs résultats de recherche. Avec une stratégie de liens internes, il incite les visiteurs à se rendre sur des pages de votre site web.

Recourir aux réseaux sociaux

À visée BtoB ou BtoC, chaque site web a besoin d’une stratégie efficace sur les médias sociaux. Il convient de choisir la ou les plateforme(s) la/les plus pertinente(s) pour votre entreprise : Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Pinterest, Youtube, etc. Pour commencer sur les réseaux sociaux, créez et configurez le profil et la page de l’entreprise. Veillez régulièrement sur vos concurrents directs et indirects, publiez un contenu unique et intéressant, en accord avec votre positionnement et votre audience. Pour optimiser votre présence sur ces réseaux, engagez votre communauté, soyez attentifs à ses besoins, exigences et remarques. Étudiez vos résultats, statistiques et ajustez votre stratégie si nécessaire.

Ces recommandations sont des exemples à suivre pour lancer votre stratégie d’inbound marketing. Si les résultats s’obtiennent sur le long terme, ils vous assurent néanmoins un bon retour sur investissement et une meilleure compréhension de vos concurrents et consommateurs.

Comprendre la place de chaque stratégie marketing 

Dans ce nouveau tutoriel emarketing offert par Tuto.com, Jérôme Gallez vous explique les différences notables entre le marketing traditionnel, le marketing de contenu et l’inbound marketing. Vous verrez qu’au travers de 4 étapes clés, vous pouvez mettre en place une véritable stratégie afin de capter l’attention de vos prospects.

Pour aller plus loin, retrouvez l’intégralité de cette formation sur Tuto.com. 

seo-mobile

Rendre la conception mobile SEO friendly

Selon Formstack, les taux moyens de conversion des Smartphones sont en hausse de 64% par rapport aux taux moyens de conversion sur desktop. Cette tendance s’accentuant, l’optimisation de votre conception mobile pour le référencement vous permet d’obtenir plus de visibilité et d’engagement. Deux éléments essentiels pour des conversions réussies et un bon ROI.

Consultez ces 5 conseils pour vous assurer une conception mobile SEO friendly !

 La vitesse des pages

Un temps de chargement lent, surtout sur mobile, est pénalisant. Chaque seconde compte. Plus l’expérience mobile est rapide, meilleure est l’expérience utilisateur et donc, l’engagement. Dans un premier temps, analysez votre site à l’aide de PageSpeed Insights. La compression d’images peut vous permettre de gagner en vitesse de chargement. Aussi, minimisez autant de redirections possibles, dont les requêtes HTTP supplémentaires augmentent le temps de chargement de votre page. La vitesse d’une page mobile aide à la conversion et à la satisfaction client.

Les pop-ups

Une utilisation abondante des pop-ups provoque une mauvaise expérience utilisateur selon Google. D’ailleurs, la mise à jour de son algorithme en janvier dernier portait sur la pénalisation des publicités interstitielles. Ces pénalités sont impératives pour fournir une meilleure expérience utilisateur sur mobile, dont la taille des écrans limite la navigation.

La conception pour les grands doigts

La conception mobile-friendly doit avoir une navigation sur écran tactile qui se déroule facilement, tant avec des petits doigts que des grands. Plus l’expérience utilisateur sera lisse, meilleurs seront l’engagement et le référencement.

Les titres et méta descriptions

En mai dernier, Google a étendu la longueur des balises titres dans les résultats de recherche mobile à 78 caractères, soit 8 de plus que le nombre de caractères recommandé pour le desktop. Cependant, elles doivent être les plus courtes possible de façon à ne pas être tronquées. De même pour les méta descriptions (maximum 130 caractères), pour une expérience mobile vraiment améliorée.

Un design simple avec des call-to-action clairs

En raison des tailles d’écran, la simplicité est la règle d’or en conception mobile. Créez un contenu court avec des informations de contact (numéro de téléphone, adresse, e-mail, etc.) cliquables et faciles à trouver. Cette technique engage aisément le visiteur et l’incite à la conversion. Le raccourcissement des éléments du menu pour mobile permettra également une navigation plus facile et soutiendra les efforts en référencement. A noter : les formulaires de contact doivent aussi être conçus pour le mobile.

L’utilisation du mobile poursuivant sa croissance face à celle du desktop, il est indispensable de réussir votre conception mobile SEO friendly. Une veille constante est nécessaire pour vous tenir informés des changements constants d’algorithmes pour offrir la meilleure expérience aux utilisateurs mobiles. 

adwords-ppc

6 astuces pour augmenter ses revenus AdWords

La solution AdWords peut être un excellent moyen d’augmenter vos conversions et revenus. Affichant vos produits ou services en haut de la première page Google, les campagnes CPC conduisent des prospects plus qualifiés sur votre site. Cependant, une mauvaise gestion de celles-ci peut se révéler fatale pour votre stratégie et budget. Bien que votre audience et votre positionnement soient uniques à votre entreprise, il existe des tactiques de base qui fonctionnent de manière cohérente dans les campagnes AdWords, tous secteurs confondus.

Voici 6 éléments importants lors de l’optimisation de vos campagnes AdWords.

La pertinence de la landing page

Plus qu’un clic, la finalité ultime de Google AdWords est de réaliser des ventes. Une publicité CPC réussie dirige des internautes qualifiés vers une page de destination (landing page). C’est l’optimisation de cette page qui multiplie les chances de conversions. La landing page doit faire écho à votre annonce et répéter le message clé de celle-ci. Séduits par votre offre, les visiteurs s’attendent à retrouver un message similaire à celui de votre annonce, sur votre site. Le maintien de la cohérence entre vos mots-clés, votre annonce et votre page d’atterrissage rendra vos publicités plus convaincantes et améliorera votre taux de conversion.

Optimiser les mots-clés négatifs

La pertinence de vos annonces AdWords peut être assurée par un outil puissant : l’exclusion de mots-clés. La plateforme vous permet de notifier quels mots-clés sont inadaptés à votre offre. En les spécifiant à Google, vous limiter l’affichage de vos annonces sur les requêtes qui ne correspondent pas à l’intention de votre public cible.

Utiliser les bons mots-clés

La stratégie AdWords repose sur l’intention des utilisateurs par le biais de mots-clés. À chaque requête, AdWords affiche les annonces les plus pertinentes et selon le système d’enchères. Les facteurs clés d’une telle campagne sont les mots-clés employés et le type de modificateurs utilisé pour ces mots. Plusieurs types de correspondance existent :

  • Requête large : correspond aux recherches avec n’importe quel mot dans n’importe quel ordre (y compris les synonymes, les fautes d’orthographe et autres variantes) incluant le mot-clé cible.
  • Modificateur de requête large : il est signifié par un signe (+) en face de vos mots clés et affiche votre annonce qui montre le mot-clé cible dans l’ordre que vous avez spécifié.
  • Expression exacte : diffuse votre annonce lorsque les internautes utilisent l’expression exacte ou les variantes proches que vous spécifiez.
  • Mot-clé à exclure : les recherches ne contenant pas ce terme sont susceptibles de déclencher la diffusion votre annonce.

Renseigner les contenus d’annonces

Il y a un an, Google a mis en place un nouveau format d’annonces textuelles : Expanded Text Ads (ETA). Offrant un espace supplémentaire pour le contenu pertinent, les ETA sont un atout pour diffuser un message clair, cohérent et concis autour d’un produit ou d’un service. Pour que vos annonces fonctionnent mieux, assurez-vous de remplir tous les champs d’information disponibles : URL de la page de destination, nom de la marque, proposition de valeur, localisation ou catégorie de l’offre, informations complémentaires, description convaincante à valeur ajoutée.

Utiliser des extensions d’annonces

Les extensions d’annonces renforcent l’expérience utilisateur et consolident les performances de vos publicités. Elles soutiennent l’histoire de votre marque, entité, tout en offrant des informations cruciales à vos clients. Les principales extensions d’annonces sont :

  • Extension d’appel : offre la possibilité aux utilisateurs de vous appeler via un bouton.
  • Extension d’avis : affiche les avis concernant votre activité en ligne pour augmenter l’engagement et créer de la confiance des internautes envers votre offre.
  • Extension de liens annexes : propose des liens supplémentaires pour guider vos visiteurs dans leurs recherches.

extension-liens

  • Extension d’accroche : ajoute un contenu descriptif délivrant davantage d’informations aux internautes sur votre offre.

 

 

 

Optimiser les campagnes pour le mobile

Beaucoup de vos futurs clients naviguent sur mobile. Optimisées pour le mobile,  vos campagnes vous offriront une meilleure chance d’engager vos clients, sur leur support préféré : téléphone mobile, tablette, accessoire connecté. Proposez des offres spécifiques à ces terminaux. Pour ces campagnes, mettez notamment l’accent sur les extensions d’appel, de lieu et de liens annexes.

En bonus : devancez vos concurrents sans dépenser plus avec les extensions d’annonces !

Pour vous aider dans la gestion de vos extensions d’annonces, Tuto.com vous offre un tutoriel pour récupérer des clics chez vos compétiteurs à moindre frais. Vous y verrez les actions à mettre en place pour intégrer les extensions d’annonces les plus pertinentes pour votre activité.

Retrouvez d’autres tutoriels AdWords pour améliorer vos performances sur Tuto.com !

comparer-site-web

Comparer son site web à ceux des concurrents

La comparaison de votre site web à ceux de vos concurrents est judicieux pour détecter des axes d’amélioration et opportunités dans votre secteur d’activité. Les mises à jour régulières de Google lui permettent de mieux filtrer les sites web ne respectant pas ses normes et d’améliorer ceux en accord avec ses lignes directrices.

Voici 3 façons de comparer votre site à ceux de vos concurrents, au niveau du SEO :

La technologie du site web

Un site web bien structure, rapide et facile à explorer doit être l’objectif premier de tout webmaster. Avant toute création ou refonte de site, analysez ceux de vos concurrents. Ils fournissent une quantité d’informations sur leur technologie : serveur web, services de courrier électronique, fournisseur d’hébergement, certificat SSL, CMS, mobile, widgets, codage, analyse, suivi et bien d’autres encore.

Architecture du site web

Connaître l’architecture du site web de vos concurrents peut être utile pour orienter la stratégie de hiérarchisation de votre site. La plus simple façon de déterminer ceci est la création d’un sitemap.

Vitesse de la page

Les périphériques mobiles étant le point d’accès le plus populaire du web, la vitesse de chargement des pages est l’un des facteurs clés de référencement selon Google.

Le contenu du site web

L’optimisation on-page

Portez une attention particulière aux divers éléments constituant vos pages : titres, tags, méta description, mots-clés (nombre et pertinence).

La recherche de mots-clés

L’élaboration d’une bonne liste de mots-clés est vitale. Inspirez-vous de ceux de vos concurrents pour générer du trafic sur votre site. Pour vous aider, Ahrefs dispose d’une grande base de données de classements de recherche par site web. Ils étudient les mots-clés sources de trafic et leur potentiel de classement. Ils affichent également les meilleures pages et incluent le nombre de mots-clés classés par page. Concentrez-vous sur les performances de votre page, plutôt que sur un mot-clé en particulier.

ahrefs-mots-cle

La notoriété de votre nom de domaine

Les backlinks

L’analyse des backlinks permet de connaître les sites en lien avec votre site ou ceux de vos concurrents et donc de comparer votre profil de backlinks aux leurs. De nouveau, Ahrefs est un des meilleurs outils pour mener ces analyses, dont certaines gratuitement. L’obtention de backlinks de qualité contribue à votre référencement en améliorant notamment votre Domain Authority. Il convient de ne pas les négliger.

Le contenu et les liens tiennent une place majeure dans l’algorithme de Google. Connaître vos concurrents et assimiler leurs méthodologies vous permet de les défier et de neutraliser leurs avantages lors de la création de vos campagnes. Suivez continuellement leur développement pour adapter votre stratégie.

Les KPIs de notoriété à suivre et faire évoluer 

Plusieurs indicateurs permettent de mesurer l’autorité de votre site/nom de domaine. Le Domain Authority (DA). Obtenez votre DA en téléchargeant la MozBar (extension Chrome et Firefox). Le DA mesure l’autorité d’un nom de domaine, compris entre 0 et 100. 100 étant le maximum. Plusieurs facteurs rentrent en compte dans le calcul du DA : ancienneté du nom de domaine, qualité des backlinks, mentions du nom de domaine, activité sur les réseaux sociaux. Plus on parle de vous et plus votre DA augmentera. Les sites à forte autorité peuvent se dédouaner de pages à fort contenu, l’autorité seule assurant un bon référencement sur des requêtes moyennement compétitive.

moz-domain-authority